chapitre trois

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

02 sept. 2012

Laurence Anyways

laurence01.jpg laurence02.jpg laurence03.jpg





En bonne fan de Xavier Dolan que je suis, j'ai adoré Laurence Anyways, et je ne pouvais qu'aimer ce dernier film du jeune prodige canadien. Je crois que ce que j'apprécie particulièrement dans la façon qu'a Dolan de réaliser des films est en réalité ce que beaucoup lui reprochent. Son côté maniéré, référencé et "trop" visuels n'interfère en rien la qualité de son récit, ici bien plus fouillé que dans ses précédents films. Il développe selon moi une esthétique globale très contemporaine en donnant un rôle de premier plan à sa photo et à sa bande son, créant ainsi une sorte d'oeuvre d'art globale faisant travailler tous les sens, et ça, ça me plait beaucoup beaucoup !

On retiendra de la bande son les très 80's "Fade to grey" et "Bette Davis Eyes" et le très actuel "A new error" de Moderat.

31 juil. 2012

Dans mes yeux

Dans la catégorie derniers visionnages, j'ai enfin réussi à me procurer plusieurs films après lesquels je courrais depuis un peu petit moment, et pour n'en citer qu'un parmi d'autres, je retiendrais Deep End. Ce film date des années 70, mais ne semble pas avoir pris une ride. La photographie du film est magnifique, les harmonies colorées semblent toujours parfaitement accordées, et aucun détail visuel n'est laissé au hasard, la bande son participe à cet emballement général et quand à l'histoire c'est un savant mélange entre passion, perversion et obsession, un peu tout ce que j'aime en somme.

film03.png

film13.png

film14.png

film04.png

film18.png

film06.png

film10.png

film09.png

30 juin 2012

Dans mes yeux

Parmi mes séances cinéma de rattrapage, j'ai vu et j'ai aimé :

La beauté des plans du Mépris, et la beauté de Bardot par la même occasion.

mepris01.png

mepris02.png

mepris05.png

mepris04.png

mepris08.png

Le cynisme de Bronson ( par le même réalisateur que Drive, voilà qui permet de mieux situer la chose ).

bronson04.png

bronson02.png

L'ascension de l'abandon de ces enfants dans Nobody Knows.

nobodyknows02.png

nobodyknows05.png

28 mai 2012

La revue culturelle #1

Comme vous avez certainement pu le constater, le blog a quelque peut fait peau neuve ( et ce n'est pas fini ), fin de l'année et période de renouveau oblige. Eh oui, cette fois-ci c'est la bonne, je termine mes études, et je commence la vie, la vraie, celle qui est parfois moins rose, celle du monde du travail, celle d'une adulte avec un grand A, enfin je crois...

Le renouveau aidant et comme il est bien connu que la mode est cyclique, j'ai décidé de revoir un peu le principe de ce blog en revenant aux origines de celui-ci, désormais je vous parlerais à nouveau ici de tout ce qui me tombe sous les yeux et dans les oreilles. 

CINEMA CINEMA #1

Pour commencer, et sans être bien originale, cette semaine j'ai vu Moonrise Kingdom de Wes Anderson, dont j'attendais forcément beaucoup de bien tant j'avais apprécié tous ses précédents films.

Quand je pense Wes Anderson, j'ai toujours en tête cette scène un peu WTF, du loup sur son rocher dans Fantastic Mr. Fox, suite à laquelle Julie et moi nous étions regardées un peu interloquées dans l'obscurité de la salle de cinéma, avant de sourire. En fait je crois que c'est juste ça le secret de Wes Anderson. Un ton léger et décalé qui vous fera à coup sur ressortir de chacun de ses films le sourire aux lèvres avec l'impression d'avoir vécu une épopée totalement délirante.

moon01.jpg

moon2.jpg

moon3.jpg

Dans la catégorie mes séances de cinéma de rattrapage sous la couette, j'ai vu et j'ai aimé Shortbus, très cul mais pas cru, avec un questionnement assez intéressant sur cette obsession de performance que nous dicte la société. Ainsi que la Couleur des sentiments, dans un registre bien différent, une esthétique sixties tout à fait savoureuse pour une histoire passionnante et poignante de ségrégation raciale qui m'a scotché pendant les 2h20 du film comme s'il n'en durait que la moitié.

MUSIQUE MUSIQUE #1

revuemusique.jpg

Coup de coeur intégral pour ALT-J, découvert au Point Ephémère en première partie de Casiokids il y a quelques mois. Ils viennent de sortir leur album en écoute intégrale sur Soundcloud, c'est juste bon et c'est par là !

Et la playlist du moment :

The Neighbourhood - Female Robbery // The Neighbourhood - Wires

Ko Ko - Intermission // Ko Ko - So strange

Santigold - Disparate youth

Yeasayer - Henrietta

Cocorosie - We are on fire

MR MS - Hurricane

Lotus Plaza - Strangers