laurence01.jpg laurence02.jpg laurence03.jpg





En bonne fan de Xavier Dolan que je suis, j'ai adoré Laurence Anyways, et je ne pouvais qu'aimer ce dernier film du jeune prodige canadien. Je crois que ce que j'apprécie particulièrement dans la façon qu'a Dolan de réaliser des films est en réalité ce que beaucoup lui reprochent. Son côté maniéré, référencé et "trop" visuels n'interfère en rien la qualité de son récit, ici bien plus fouillé que dans ses précédents films. Il développe selon moi une esthétique globale très contemporaine en donnant un rôle de premier plan à sa photo et à sa bande son, créant ainsi une sorte d'oeuvre d'art globale faisant travailler tous les sens, et ça, ça me plait beaucoup beaucoup !

On retiendra de la bande son les très 80's "Fade to grey" et "Bette Davis Eyes" et le très actuel "A new error" de Moderat.