chapitre trois

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

je regarde et j'écoute

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 2 septembre 2012

Laurence Anyways

laurence01.jpg laurence02.jpg laurence03.jpg





En bonne fan de Xavier Dolan que je suis, j'ai adoré Laurence Anyways, et je ne pouvais qu'aimer ce dernier film du jeune prodige canadien. Je crois que ce que j'apprécie particulièrement dans la façon qu'a Dolan de réaliser des films est en réalité ce que beaucoup lui reprochent. Son côté maniéré, référencé et "trop" visuels n'interfère en rien la qualité de son récit, ici bien plus fouillé que dans ses précédents films. Il développe selon moi une esthétique globale très contemporaine en donnant un rôle de premier plan à sa photo et à sa bande son, créant ainsi une sorte d'oeuvre d'art globale faisant travailler tous les sens, et ça, ça me plait beaucoup beaucoup !

On retiendra de la bande son les très 80's "Fade to grey" et "Bette Davis Eyes" et le très actuel "A new error" de Moderat.

jeudi 9 août 2012

Dans mes oreilles

Je crois qu'il est grand temps de faire un point musique, avec pour commencer ce remix de Foals qui tourne en boucle chez moi depuis bien trois semaines.



Et puis aussi :

Liars - No.1 against the Rush

Cat Power - Cherokee

The XX - Chained

Labyrinth Ear - Urchin

Desert Stars - Boys I like

Grasscut - Pieces

Equateur - Haunted

Labyrinth Ear - Humble bones

Hot Chip - Flutes

Hooray For Earth - No Love

mardi 31 juillet 2012

Dans mes yeux

Dans la catégorie derniers visionnages, j'ai enfin réussi à me procurer plusieurs films après lesquels je courrais depuis un peu petit moment, et pour n'en citer qu'un parmi d'autres, je retiendrais Deep End. Ce film date des années 70, mais ne semble pas avoir pris une ride. La photographie du film est magnifique, les harmonies colorées semblent toujours parfaitement accordées, et aucun détail visuel n'est laissé au hasard, la bande son participe à cet emballement général et quand à l'histoire c'est un savant mélange entre passion, perversion et obsession, un peu tout ce que j'aime en somme.

film03.png

film13.png

film14.png

film04.png

film18.png

film06.png

film10.png

film09.png

mercredi 18 juillet 2012

Dans mes oreilles


Le dernier XX auquel personne n'aura échappé.



Weekend Wolves, très fort, très tard.



Other Lives, crescendo.



samedi 30 juin 2012

Dans mes yeux

Parmi mes séances cinéma de rattrapage, j'ai vu et j'ai aimé :

La beauté des plans du Mépris, et la beauté de Bardot par la même occasion.

mepris01.png

mepris02.png

mepris05.png

mepris04.png

mepris08.png

Le cynisme de Bronson ( par le même réalisateur que Drive, voilà qui permet de mieux situer la chose ).

bronson04.png

bronson02.png

L'ascension de l'abandon de ces enfants dans Nobody Knows.

nobodyknows02.png

nobodyknows05.png

- page 1 de 2